Jeunes filles qui tricotent leurs pulls en maille, seniors accros aux réseaux sociaux, quarantenaires expatriés… et si les théories générationnelles n’étaient justement que des théories ? Les audiences semblent aujourd’hui repousser les cloisons et les clichés que l’on veut bien leur attribuer. Devrait-on donc vraiment s’adresser à elles en fonction de leur âge ou plutôt en se basant sur des critères plus comportementaux ? Le planning stratégique tequilarapido a évidemment sa petite idée sur la question !

GÉNÉRATIONS STÉRÉOTYPÉES

“ Déconstruisons les stéréotypes et étudions les hybrides, ces individus qui ne veulent pas être formatés “ Laura Meunier, Planneur stratégique chez tequilarapido.

Face à des générations artificiellement cloisonnées, des comportements intergénérationnels émergent et bousculent les barrières de l’âge.

Selon une étude de McCann, 2/3 des personnes de plus de 70 ans affirment qu’avec l’âge, les richesses, joies et libertés se multiplient. Et voici le golden age ! Les seniors sont loin d’être aussi déphasés que ce que l’on croit. L’âge c’est dans la tête et l’heure est au jeunisme ! Les sexygénaires comme , et @baddiewinkle nous montrent bien cet état d’esprit.

SELLENNIALS

Côté marque, c’est Suze qui célèbre le mieux cette nostalgie en adoptant un style old fashion.

PERENNIALS

La marque de bijoux Pomellato a saisi les besoins de cette communauté et a adopté un discours qui célèbre l’élégance et le côté sexy des femmes, qu’il s’agisse de jeunes influenceuses de 20 ans ou d’actrices soixantenaires.

COMMUNITY IS THE NEW GENERATION

Plutôt que de parler de générations, ces ensembles d’individus ayant à peu près le même âge, il apparaît plus précis et stratégique de s’adresser à des communautés unies par des centres d’intérêts, des habitudes, des opinions, ou encore des traits de caractère communs. Finalement, le concept de communauté est plus identitaire que celui de génération et repose sur des bases plus solides.

À L’AUBE D’UNE NOUVELLE RÉFLEXION

Plutôt que de penser générations, nous préférons parler de localisations, d’émotions et de comportements communs.

  • Penser localisations, c’est comprendre que les lieux de vie et de travail font varier les comportements, les habitudes et les goûts.
  • Penser émotions, c’est entrer dans une certaine zone d’intimité avec les audiences émotivores. C’est faire preuve d’empathie et construire une vraie relation émotionnelle. Et chez nous, ça passe par la recréativité !
  • Penser comportements, c’est réfléchir à des insights et y répondre en garantissant une expérience singulière à travers des messages non intrusifs.

Conclusion : we don’t need no generation !

No gender, no branding, slow content… l’ère du NO a sonné ! Exit les générations et place aux communautés sans âges ni lois. Pour s’adresser à elles, il s’agit de positionner subtilement le curseur entre message universel et sur mesure. Pour faire bouger ces nouvelles lignes sociétales, le digital se distingue comme l’élément indispensable et incontournable. Qu’importe l’âge, l’important est de faire vibrer les audiences !

Parce que vouloir être à la page, c’est déjà être dépassé, nous proposons de faire aujourd’hui ce que tout le monde fera demain. Chez tequilarapido, nous n’avons pas de boule de cristal pour voir l’avenir, mais nous avons une véritable force d’anticipation pour faire des marques les pionnières des tendances sociétales.

Si cet article vous a rendu curieux, faites un petit tour sur Juice, notre cellule d’intelligence prospective sur mesure ! ;)

Originally published at https://www.tumblr.com.

Digital is about recreativity.

Digital is about recreativity.